English Français

Une lettre ouverte au gouvernement du Canada concernant l'avenir du travail à distance pour les fonctionnaires fédéraux

Hauts dirigeants du gouvernement fédéral,

Nous sommes une coalition de fonctionnaires fédéraux, aux antécédents et aux perspectives variés, mais unis dans notre objection à votre vision d’un environnement de travail hybride. Nous sommes déçus par le manque de cohérence, de transparence et d’engagement significatif dont vous faites preuve dans votre prise de décision.

La pandémie de COVID-19 a fondamentalement changé notre façon de travailler. Il y a presque deux ans et demi, la pandémie a forcé les gouvernements et les entreprises de tous les secteurs industriels à fermer leurs sites de travail physiques et à renvoyer leurs employés chez eux. Les organisations qui se prêtaient au travail à distance ont fait preuve d’une flexibilité et d’une adaptation étonnante pour continuer à remplir leurs mandats. Alors que le brouillard de la pandémie commence à se dissiper, ces organisations sont maintenant confrontées à la tâche imminente d’identifier la configuration de travail optimale pour leurs employés : entièrement sur place, entièrement à distance ou un hybride de ces modèles.

Nous reconnaissons que ce n’est pas une tâche facile. De nombreuses considérations doivent être pesées, dont certaines que nous n’avons jamais rencontrées auparavant. C’est une tâche qui nous oblige à nous défaire d’idées dépassées et à adopter un état d’esprit plus progressiste, capable d’envisager judicieusement l’impact de toutes les variables potentielles. Cependant, c’est aussi une tâche qui nous offre une occasion incroyable de remodeler et de moderniser notre façon de travailler. En ces temps d’incertitude, nous avons trouvé un réconfort dans le fait que le gouvernement fédéral aspire depuis longtemps à être un employeur modèle. Un employeur qui reconnaît que la force de toute organisation repose sur son personnel. Et que, grâce à cette noble aspiration, il donnerait l’exemple à toutes les autres organisations aux prises avec la même question.

Alors que vous, nos dirigeants, avez accepté qu’il n’est plus possible de revenir à la situation antérieure à la pandémie (nous sommes d’accord), vous avez proposé - pour la majorité de vos employés - un régime de travail hybride qui reste fondé sur un lieu de travail physique désigné. Par conséquent, la plupart des employés resteront attachés à leur bureau et devront travailler sur place de façon régulière. En dépit de nos préoccupations et de notre mécontentement clairement exprimés, vous n’avez pas tenu compte de notre bon jugement et vous avez refusé notre liberté de choisir la configuration de travail qui nous permettrait de servir les Canadiens le plus efficacement possible. Pour la plupart d’entre nous, cela signifierait choisir de travailler à distance à temps plein. Vos explications n’ont pas été adéquates, votre prise de décision n’a pas été transparente, votre logique nous a rendus sceptiques quant à vos motivations et vos tentatives d’engagement nous ont donné le sentiment de ne pas être entendus. Ce ne sont pas les attributs d’un employeur modèle.

En l’absence de votre soutien, nous sommes contraints de déclarer collectivement notre désapprobation et de vous fournir la clarté de raisonnement qui nous a été refusée.

Voici ce que nous voulons vous faire comprendre :

  1. En tant que fonctionnaires, nous sommes motivés par la responsabilité sociale, attachés à des normes éthiques élevées et guidés par les valeurs démocratiques. Ces valeurs, auxquelles nous adhérons de tout cœur, renvoient également à nos besoins individuels. Nous voulons avoir la possibilité d’établir un équilibre harmonieux entre vie professionnelle et vie privée. Un équilibre qui favorise à la fois la productivité et le bien-être personnel. Nous voulons être traités avec respect. Cela signifie non seulement être entendu, mais aussi que nos opinions soient prises en considération de manière significative. Mais surtout, nous voulons avoir la liberté de choisir notre façon de travailler. Chacun d’entre nous est intimement conscient de ses responsabilités et de l’environnement le plus propice à une performance optimale. Notre engagement à servir le public est inébranlable. Faites-nous confiance qu’on va faire notre travail de la meilleure façon possible.

  2. Vous avez indiqué que des décisions comme celle-ci ne devraient pas être fondées sur des émotions réactionnaires et des préférences passagères, mais plutôt sur l’expérimentation et les données empiriques. Nous sommes d’accord avec vous. En fait, nous sommes zélés dans notre soutien à la prise de décision fondée sur des preuves. C’est pour cette raison que nous sommes perplexes face à vos tentatives de nous persuader d’adopter votre vision d’un modèle hybride à l’aide de sondages mal administrés et d’arguments superficiels. Le fait est que nous avons mené une expérience de près de deux ans et demi au cours de laquelle les employés fédéraux ont fait preuve d’une résilience et d’une productivité écrasantes pour s’assurer que leurs branches du gouvernement s’acquittent efficacement de leurs mandats. On peut dire que nous nous sommes adaptés et avons innové davantage au cours de cette période qu’à toute autre période dont nous nous souvenons, même si nous avons dû faire face à des adversités personnelles. Tout au long de cette période, vous nous avez soutenus. Vous avez soutenu notre travail en nous fournissant les outils technologiques dont nous avions besoin pour prospérer dans un environnement virtuel. Vous nous avez fait confiance pour la prestation des services fédéraux en nous accordant une souplesse sans précédent. Et vous avez reconnu nos difficultés en nous fournissant des services de santé mentale et d’autres ressources essentielles. L’expérience n’a peut-être pas donné des résultats parfaits, mais elle a été une réussite étonnante selon la plupart des critères.

  3. Bien que l’incidence du COVID-19 au Canada ait progressivement diminué, ses risques continuent d’évoluer. De nouveaux risques continuent également d’apparaître à un horizon pas si lointain. Par exemple, les milieux financiers craignent de plus en plus que la croissance économique soit plus lente que la normale au cours des prochaines années. Les gouvernements pourraient être contraints de restreindre leurs dépenses et de trouver des moyens plus rentables de fournir des services publics. L’adoption d’un modèle de travail digitaliser et distribué est notre chance de réaliser des économies et de réduire le fardeau des contribuables, de recruter des sources de talents nouvelles et diversifiées dans tout le pays et de positionner de manière préventive la fonction publique dans un état de préparation et d’agilité pour faire face à toute pression externe.

Nous comprenons qu’un modèle hybride ait pu être la solution la plus évidente. Il incorpore les caractéristiques des modèles de travail sur place et à distance. Cependant, parfois la meilleure solution n’est pas un mélange de deux perspectives opposées. Nous pensons que le modèle hybride n’est pas le grand compromis que vous prétendez. Nous pensons plutôt qu’il compromettra paradoxalement notre autonomie, notre efficacité et, en particulier, notre quête de justice et d’équité sur le lieu de travail.

Voici ce que nous attendons de vous :

Nous ne plaidons pas pour un seul type de configuration de travail. Nous reconnaissons que certains postes exigent que les employés soient entièrement sur place. Nous sommes également conscients que certains employés peuvent préférer une combinaison de travail sur place et à distance. Ce que nous vous demandons, c’est de laisser chacun d’entre nous, en discussion avec nos gestionnaires respectifs, de choisir la configuration de travail qui convient le mieux à nos objectifs professionnels. Nous demandons un régime de travail flexible.

La plupart d’entre nous choisiront de travailler à distance à temps plein. Ce n’est pas parce que nous ne valorisons pas la collaboration, l’innovation et la productivité, mais parce que nous pensons que ces objectifs sont plus faciles à atteindre lorsqu’ils sont poursuivis de manière autonome.

La mise en œuvre d’un régime de travail flexible nécessitera une planification et une collaboration considérable. Nous, vos employés dévoués, sommes prêts à travailler avec vous pour réaliser cette vision. Nous espérons que vous entendrez nos préoccupations et que vous prendrez des mesures significatives pour maintenir votre héritage en tant qu’employeur modèle.

...loading signatures

Signatures

...loading signatures de la part d'employés actuels du gouvernement du Canada

...chargement des résultats de l'enquête